Les jeunes participent au Grand Débat : les impôts et dépenses publiques (4/5)

Le Grand Débat National se clôt vendredi 15 mars. Il est encore temps de donner votre avis, via la page Facebook Entendre la France, en quelques clics seulement. Nous laissons la parole aux jeunes des Hauts-de-France qui ont contribué sur la plateforme. Aujourd’hui, le sujet est les impôts et les dépenses publiques !

Taxes et impôts

Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

Clairement, l’évasion fiscale arrive en tête des revendications. « Lutter contre l’évasion fiscale et proposer un revenu universel minimum pour vivre de manière décente », soulève un jeune nordiste, rejoint par un compère samarien : « lutter contre la fraude fiscale et augmenter drastiquement les peines encourues en cas de fraudes avérées. » Un étudiant du Nord propose « plus de contrôles fiscaux pour s’assurer que chacun et chacune (privés et entreprises) paie ce qu’il doit et ait dans le même temps accès aux aides auxquelles il ou elle aurait droit. »

Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l’information des citoyens sur l’utilisation des impôts ?

De l’information dès le plus jeune âge peut-être ? « Des cours à l’école et vidéos simples sur Internet », propose un étudiant nordiste. Une jeune Oisienne souhaiterait « un cours de fiscalité qui devrait être légèrement simplifié à l’école (lycée) » et dispensé à tous. Un Nordiste évoque l’intégration « d’une formation obligatoire, pourquoi pas à la JAPD ou lorsque le jeune atteint sa majorité. » Un étudiant de la Somme ne parle pas de formation mais plutôt de communication « avec les jeunes sur le point d’entrer sur le marché du travail. »

Quels sont les autres points sur lesquels vous souhaitez vous exprimer au sujet des impôts et des dépenses ?

Bien qu’un étudiant de la Somme évoque « la renationalisation des autoroutes (…) quitte à les laisser payantes, autant que l’argente rentre dans les caisses de l’Etat », c’est bel et bien le train de vie des élus qui choquent les jeunes. « Il faut que l’Etat arrête de dépenser de l’argent à tort et à travers (jets privés, voyages tout frais payés, restaurants étoilés, retraites et salaires à vie pour des gens qui n’ont pas travaillé longtemps, voitures et chauffeurs personnels, salaires mirobolants inutiles…). Toutes les charges des représentants de l’Etat devraient être supprimées ou réévaluées avec une limitation », propose une étudiante nordsite. Dans la même veine, un jeune du Pas-de-Calais souhaiterait que « la rémunération des ministres, députés, sénateurs et du président de la République soient fortement réduits, ainsi que leurs avantages fiscaux importants. »


À lire aussi :


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires