Participez au Grand Débat National avec Entendre la France ! (1/5)

Trois ingénieurs ont développé un chat sur Facebook permettant à ceux qui le souhaitent de participer au Grand Débat National. Son nom : « Entendre la France ». Une solution adoptée par les étudiants, plus enclins à ce mode d’expression, qui a séduit plusieurs mairies, dont celle de Paris.

Entendre la France 5

Le Grand Débat National anime l’actualité depuis plusieurs semaines. Et nous touchons à la fin du recensement des doléances puisque le débat se clôt vendredi 15 mars. Tous les Français ont été sollicités pour y participer. Et il n’est pas encore trop tard ! Les mairies proposent de venir en Hôtel de Ville pour inscrire toutes les doléances sur des cahiers prévus à cet effet. Mais il existe une alternative, vous facilitant la tâche : les réseaux sociaux.

On dit souvent que les jeunes ne s’impliquent pas dans la vie citoyenne. Notre plateforme démontre le contraire !

Une partie de la population – les jeunes notamment – ne se déplace pas dans les mairies. Pour cette génération bercée dans le numérique, le format n’est pas adapté. Pour y remédier, trois ingénieurs, Alexis Watine, Jérémy Lefebvre et Florent Sciberras, ont créé un chat sur Facebook (via Messenger) permettant, en quelques minutes, d’apporter son avis aux grandes questions de sociétés. « L’idée nous est venue fin décembre, en pleine période de manifestation des gilets jaunes », se souvient Alexis, l’un des cofondateurs d’Entendre la France, l’association à l’origine du projet.

S’adapter aux nouvelles générations

L’ingénieur, originaire de Lille, a constaté que dans son entourage, nombreux étaient ceux qui souhaitaient apporter leur pierre au débat mais qui n’envisageaient pas de se déplacer. « Des amis et des proches se disaient intéressés par ces grandes questions de société, et qu’ils avaient eux-aussi des idées. Mais, clairement, beaucoup avaient la « flemme » de se rendre en mairie. »

Alors, avec ses deux confrères, ils se sont dits qu’il fallait amener le débat directement chez le citoyen. « On a vu toute l’utilité d’un outil disponible sur les réseaux sociaux, que tous les jeunes utilisent au moins une fois par jour. Le format est beaucoup plus simple, plus rapide », souligne Alexis.

Le concept d’Entendre la France est ouvert à tous. Cela étant « nous avons remarqué qu’une grande majorité des utilisateurs étaient des jeunes. 75% d’entre eux ont moins de 35 ans et 55%, moins de 25 ans », note le fondateur du chat.

L’objectif de ce dernier est aussi de tordre le cou à certains préjugés. « On dit souvent que les jeunes ne s’impliquent dans la vie citoyenne. Qu’ils n’ont pas spécialement d’idées. Notre plateforme démontre le contraire. En l’espace d’un mois, nous avons eu plus de 160 000 contributions », se félicite l’ingénieur.

Participer au débat en quelques clics

Le fonctionnement du chat est simple : il suffit de se rendre sur la page Facebook « Entendre le France » et de cliquer sur démarrer dans « envoyer un message ». Quelques questions rapides pour établir votre profil (âge, sexe, localité) puis vous voilà lancé dans le débat. À vous ensuite de répondre au(x) sujet(s) qui vous intéressent. « En dix minutes, c’est fait, promet Alexis. Toutes les réponses sont ensuite compilées sur le site reponses.endrelafrance.fr où l’on peut voir l’ensemble des contributions, les filtrer par thème, par type de population, par âge… L’objectif est de jouer la carte de la transparence totale. »

Dans la région, c’est le thème « Démocratie et citoyenneté » qui a suscité le plus de réactions. Viennent ensuite les questions autour des « Impôts et dépenses publiques », de la « Transition écologique » et enfin de l’ « Organisation de l’État ». À noter qu’un espace de contributions libres est mis à disposition afin que chacun puissent ajouter une doléance qui n’entre pas forcément dans le cadre des grandes questions imposées.

Des mairies séduites

Cette contribution des jeunes a séduit certains élus, dont le premier édile de Croix, première commune à avoir établi un partenariat avec l’association « Entendre la France ». « Plusieurs mairies ont exprimé leurs difficultés à s’adresser à une cible jeune. Le maire de Croix a rapidement vu l’enjeu de ce chat et nous a sollicités », précise Alexis Watine. L’ingénieur est aussi ravi du nouveau partenariat établi avec une autre commune, et non des moindres : la mairie de Paris !


À lire aussi :


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires