Les métiers du paramédical

En lien direct avec la médecine et les métiers de la santé, le secteur du paramédical emploie plus d’un million de personnes en France. Un chiffre qui devrait encore augmenter dans les mois et les années à venir avec le vieillissement de la population et le phénomène de dépendance.

Les métiers du paramédical

Le paramédical recrute à tous les niveaux de qualifications dans la région Hauts-de-France où l’état de santé de la population dans certaines zones du territoire est particulièrement préoccupant. Voici une liste non exhaustive des métiers recensés dans le paramédical.

Infirmier

Il s’agit certainement du métier le plus emblématique et l’un des plus prisés par les étudiants. Sa principale mission est d’évaluer l’état de santé d’une personne et de prodiguer les soins. En lien direct avec l’équipe médicale, l’infirmier participe à la mise en œuvre des traitements pour guérir et soulager le patient.

Qualités requises : relations humaines, sens de l’organisation, stabilité émotive, empathie, sens de l’observation.

Quelles études ? Le diplôme d’État d’infirmier est indispensable, il se prépare dans les IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) pendant trois ans. Les recrutements se font sur concours. Prérequis : baccalauréat.

 

Aide soignant

Il agit sous l’autorité de l’infirmier pour soulager le patient et veiller au confort et à l’hygiène. Profession à large dominante féminine, l’aide soignant est certainement la personne la plus proche du patient, elle contrôle l’état de santé physique et morale, apporte les repas, fait la toilette.

Qualités requises : rigueur, disponibilité, patience, écoute, compréhension.

Quelles études ? Le DEAS (diplôme d’État d’aide-soignant) se prépare en un an dans les IFAS (instituts de formation des aides-soignants). Les recrutements se font sur concours sans diplôme prérequis.

 

Auxiliaire de puériculture

Dans une maternité, crèche ou garderie, elle couve les nouveaux nés et assure des activités éducatives auprès des enfants. Elle participe aussi à l’accueil et à l’intégration sociale de l’enfant.

Qualités requises : aimer les enfants, patience, rigueur.

Quelles études ? Le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture se prépare en un an dans des IFAP (instituts de formation d’auxiliaires de puériculture) ou les IFSI, qui recrutent sur concours, sans condition de diplôme.

 

Ambulancier

Il intervient en cas d’urgence médicale ou sur prescription et assure la prise en charge de malades, blessés ou femmes enceintes dans des véhicules de transport adaptés. Il doit être capable de prendre en charge un patient et de lui prodiguer les premiers soins. Il peut exercer dans le secteur public (hôpitaux) ou dans le privé.

Qualités requises : soigner, rassurer, capacité à travailler dans l’urgence, résistance au stress

Quelles études ? Il faut posséder le Diplôme d’État d’ambulancier accessible sans conditions de diplôme. Il faut également être titulaire du permis de conduire depuis au moins trois ans, deux en cas de conduite accompagnée. Il faut également justifier d’une formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 ou 2.

 

Diététicien

Parfois confondu avec le nutritionniste, qui est un médecin, le diététicien est un technicien spécialiste de la nutrition. Il joue un rôle déterminant dans l’apprentissage et le respect de l’hygiène alimentaire. Il prescrit à ses patients un régime personnalisé en fonction de ses habitudes et de ses besoins physiologiques (régime sans sel, sans gluten…).

Qualités requises : écoute, connaissances scientifiques, culture générale, conseil

Quelles études ? Deux diplômes permettent d’accéder à la profession de diététicien : le BTS diététique ou le DUT génie biologique, option diététique.

 

Secrétaire médical

Son rôle est de veiller au bon fonctionnement de la structure médicale en assurant l’accueil des patients, en répondant à leurs questions. Il ou elle assure la prise de rendez-vous ou encore la rédaction de compte-rendus médicaux.

Qualités requises : sens de l’organisation, contact humain, réactivité

Quelles études ? Il n’existe pas de diplôme d’État à proprement parler mais certains établissements proposent des formations spécifiques pour délivrer des titres et des certifications. Les bacheliers ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social) et ceux titulaires d’un bac pro gestion et administration sont des profils très appréciés.

 

Cadre Santé

Il assure des fonctions d’animation, de gestion et de formation. Il intervient dans un service de soins en tant que surveillant ou dans un institut de formation des professionnels paramédicaux comme formateur ou directeur. Il conçoit des projets et évalue avec ses collaborateurs les actions qui ont été mises en place.

Qualités requises : bon communicant, management, anticipation, créativité.

Quelles études ? La reconnaissance du statut cadre est accessible par la formation continue ou dans certains établissements spécialisés comme à l’ILIS (Institut Lillois d’ingénierie et de la Santé) à Lille.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires