Ingénieur réseaux

Domaine d'activité : Informatique / Numérique
Centre d'interêt :  
Manipuler des chiffres
Etudier les choses ou les évènements
Fabriquer / Réparer les objets
Gérer les imprévus
Concevoir ou améliorer des choses
La fonction

Au sein d’une entreprise, l’ingénieur réseaux est responsable du bon fonctionnement de l’ensemble des réseaux de communications. Son but ? Rendre les technologies toujours plus performantes, que ce soit dans la téléphonie fixe, mobile, ou encore internet.

L’ingénieur réseaux participe au choix des logiciels et matériels, et est responsable de son installation. Il peut créer un système de toutes pièces. Que ce soit une connexion sans fil ou un nouveau serveur interne, l’ingénieur réseaux adapte ces systèmes aux besoins de l’entreprise. Il étudie également son fonctionnement, et, si besoin, cherche des solutions pour rendre les services les plus efficaces possibles.

Ce métier peut s’exercer dans de nombreuses entreprises : télécoms, entreprises de services numériques, opérateurs, grandes entreprises et administrations possédant un réseau…

La formation

Pour devenir ingénieur réseaux, le diplôme d’école d’ingénieurs (Bac+5) avec une spécialisation en télécommunications est idéal (Télécom Lille, Écoles des Mines de Douai, ISEN …). Il est également possible d’accéder à la profession avec un master pro spécialisé en télécommunications.

La remunération

L’ingénieur réseaux débutant perçoit environ 2800€ par mois. La profession évolue rapidement : il est possible d’accéder, après quelques années d’expérience, à un poste de chef de centre télécoms, par exemple.

Les conseils

L’exercice de cette profession nécessite une parfaite connaissance des technologies. Il faut également être capable de s’adapter rapidement aux dernières innovations. Travaillant en équipe avec des ingénieurs, techniciens, commerciaux, l’ingénieur réseaux doit posséder un bon sens de la communication. Gestion, organisation, et management sont également des qualités nécessaires. Enfin, la maîtrise courante de l’anglais est indispensable.

A voir également