Ingénieur en énergies renouvelables

Domaine d'activité : Maintenance / Production / Industrie / Ingenierie
Centre d'interêt :  
Avoir des activités à l'extérieur
Concevoir ou améliorer des choses
La fonction

Comme son nom l’indique, cet ingénieur se spécialise dans toutes ces énergies du futur : éolien (par le vent), hydraulique (par les courants marins), énergie thermique (par les différences de températures de l’eau)… Ce professionnel participe à la création de projets liés aux énergies renouvelables. Il étudie les performances de capteurs solaires, imagine des projets pour améliorer le rendement des éoliennes… Essentiellement en fonction dans les centres de recherche, bureaux d’études ou au sein d’un département R&D d’entreprise de production d’énergies, les ingénieurs travaillent toujours en équipe avec des chercheurs. Par des études de faisabilité, d’évaluation et de risques, l’ingénieur rédige un rapport. Il participe et coordonne ainsi la pré construction de projets, afin par exemple de construire des parcs éoliens. En contact avec les riverains, propriétaires, élus locaux et administrations, l’ingénieur en énergies renouvelables est amené à communiquer avec différents partis. Sa vocation ? Améliorer les énergies renouvelables au quotidien.

La formation

Le diplôme d’ingénieur (bac+5) est requis pour exercer cette profession. L’idéal est d’avoir suivi une spécialité en énergies renouvelables. (ICAM Lille : Master Spécialisé Eco Innovation et Nouvelles Technologies de l’Energie, HEI Lille : Master SYSPEC, École Centrale de Lille, Ecole des Mines de Douai)

La remunération

Le salaire d’un ingénieur en énergies renouvelables débutant est d’environ 2000€ par mois. Ce professionnel a de beaux jours devant lui. De plus, les possibilités de carrières à l’étranger sont importantes : certains pays ont une dynamique forte dans les énergies renouvelables, à ne pas négliger (Pays-Bas, Danemark, Angleterre, Écosse).

Les conseils

L’ingénieur en énergies renouvelables doit savoir convaincre de l’intérêt de ses projets : un bon sens de la communication, de l’organisation et de la rigueur sont des atouts nécessaires. Parfois en déplacements en France, mais aussi à l’étranger, cet ingénieur doit maîtriser au moins une langue étrangère.

A voir également