Cinq jeunes de la région aux WorldSkills 2019

La finale nationale des Olympiades des métiers 2018 avait vu les Hauts-de-France briller, avec pas moins de 27 médailles remportées, dont neuf en or. Désormais, place aux WorldSkills 2019 de Kazan, en Russie, avec cinq représentants de la région.

Photo archive des WorldSkills 2015 au Brésil

Photo archive des WorldSkills 2015 au Brésil

La compétition promet d’être relevée ! Plus de 1600 jeunes, provenant de 80 pays, vont s’affronter à l’occasion des WorldSkills 2019 (les Olympiades des métiers mondiales) qui se dérouleront à Kazan, en Russie, du 22 au 27 août prochain. Parmi les compétiteurs, 41 défendront les chances tricolores, dont cinq issus des Hauts-de-France. Chacun d’entre eux a été médaillé d’or à l’occasion de la finale nationale des Olympiades des métiers 2018, qui s’étaient déroulées du 29 novembre au 1er décembre en Normandie.

Les représentants Hauts-de-France

  • Pour les métiers de l’automobile et des engins, Grégoire BOUFFART, 21 ans, concourra dans la catégorie « Maintenance des matériels ».
  • Pour les métiers du BTP (Bâtiment et Travaux publics), deux jeunes talents sont en lisse : Jérémy FOURNIER, 19 ans, dans la catégorie « Maçonnerie », et Mathilde MORTIER, 20 ans, pour la « Peinture et décoration ».
  • Baptiste GEDALGE, 20 ans, défendra les chances françaises dans la catégorie « Administration des systèmes et des réseaux d’information » pour les métiers de la communication et du numérique.
  • Dernier espoir de la région pour les métiers du service, Gaël HUNAULT, 21 ans, représentera la France dans une catégorie qui fait la fierté de notre pays : « Mode et Création ».

En phase de préparation

Les cinq médaillés des Hauts-de-France devront faire face à quatre jours intenses de compétition. Pour les préparer à cette épreuve riche en exigences et en pression, les organisateurs ont mis en place un dispositif complet qui se décompose en deux parties : des stages de perfectionnement technique, d’une durée de 5 à 8 semaines non consécutives, dans l’optique d’optimiser leur savoir-faire ; deux sessions d’une semaine de préparation physique et mentale afin d’apprendre à gérer leur stress, de renforcer les liens d’équipe et d’augmenter leur résistance à la fatigue.

Première réunion en mars

C’est d’ailleurs par l’une de ces sessions que débuteront les hostilités pour l’ensemble des représentants de l’équipe de France. Première réunion la semaine du 10 au 16 mars au CREPS (Centres de ressources, d’expertise et de performance sportives) de Bourges. L’occasion pour tous ces jeunes espoirs de créer une véritable cohésion d’équipe qui, espérons-le, nous ramènera le maximum de médailles !


À lire aussi :


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires