Un étudiant en médecine champion de France de rallye !

Étudiant en médecine, Adrien Fourmaux a mis ses études entre parenthèses pour se consacrer pleinement à sa passion : le rallye. Sacré champion de France des Rallyes Junior 2018, le Seclinois se présente comme un très bel espoir dans sa discipline. L’année prochaine, il s’attaque au championnat du monde WRC2.

Adrien Fourmaux

À 23 ans seulement, Adrien Fourmaux a déjà quelques victoires au compteur. Le jeune Seclinois a été sacré champion de France des Rallyes Junior 2018 (5 courses, 5 victoires), pour sa deuxième année seulement en tant que pilote (il avait terminé 3e en 2017). Plus que prometteur ! À titre de comparaison, Sébastien Ogier, sextuple champion du monde, avait également remporté le championnat Junior lors de sa deuxième année sur le circuit, en ayant terminé… 6e seulement l’année précédente.

J’ai essayé de concilier études et rallye. Mais je me suis rendu compte que c’était être moyen dans les deux.

Adrien est donc sur les traces des grands de son sport. En parallèle, ce passionné de mécanique est en 4e année de médecine à la faculté Henri Warembourg de Lille. « J’ai essayé de concilier études et rallye. Mais lorsqu’il y avait examen, je ne pouvais pas préparer ma course, et lorsqu’il y avait compétition, je ne pouvais pas réviser… Je me suis rendu compte que c’était être moyen dans les deux. Ce que je ne souhaitais pas. »

Le soutien de sa fac

L’étudiant en médecine a donc fait part de sa passion auprès du vice-doyen de la faculté qui l’a relayée auprès de la direction. « J’ai la chance d’avoir tout de suite été soutenu dans mes démarches. Ils ont bien compris que c’était dommage d’arrêter maintenant. Après de si bons résultats. J’ai leur accord pour me consacrer pleinement au rallye, et si ça ne se passe pas bien, je peux revenir terminer mon cursus. »

Des conditions optimales pour le jeune espoir qui ambitionne toujours de devenir chirurgien. « C’est un peu de la mécanique du corps, sourit-il. Le travail que l’on doit fournir en médecine m’a apporté de la rigueur et une méthodologie dont je me sers aujourd’hui pour préparer mes courses. »

À ses casquettes de pilote et d’étudiant en médecine, s’ajoute aussi celle de communiquant. « Je dois moi-même chercher le financement de mes courses, auprès de la fédération et de partenaires. Je dois donc les démarcher et leur donner confiance en mes capacités. C’est un peu un travail de commercial parfois. »

En pleine préparation

Actuellement, le jeune Seclinois profite de la trêve sportive pour se remettre en forme physiquement et se préparer mentalement. Car, à partir de janvier, place au championnat du monde WRC2 ! L’antichambre du World Rallye Championship (WRC) où ont notamment brillé Colin McRae, Tommi Mäkinen ou encore le nonuple champion du monde Sébastien Loeb. Sans excès de confiance, Adrien croit en ses chances. « Je suis arrivé à ce niveau uniquement par passion. Personne ne m’y a poussé. Et je pense que c’est une force ! » Lucide, « j’entends profiter de la chance qui m’est offerte et surtout ne pas me prendre la tête. Je veux rester moi-même, en espérant que le succès soit au rendez-vous. »


À lire aussi :


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires