Vos conseils de révisions pour le bac

Le saviez-vous? 85,8 % c’est le taux de réussite au baccalauréat 2011 dans l’académie de Lille (contre 85,6 % au national).

L’arrivée des beaux jours annonce souvent la période des examens. Pour attaquer vos révisions avec un maximum de sérénité, voici quelques conseils pour bien vous préparer et éviter le stress !

Et vous, quels sont vos conseils de révision ?

Loreleï, 18 ans, 1ère année de médecine à Lille2

Bosser, bosser, bosser! En médecine, il n’y a que ça à faire de toute façon. C’est très dur, donc c’est beaucoup de travail personnel, toute l’année. Je travaille de 7h du matin à 21h le soir. Sinon je lis des annales, je fais des fiches pour les matières de sciences humaines, et pour les cours d’anatomie, ce sont des schémas à apprendre.

Paul, 19 ans, 1ère année à l’IESEG de Lille

Travailler, pratiquer, si possible tous les jours. C’est bien de travailler en groupe, à condition d’avoir un bon groupe, et de ne pas passer le temps ensemble juste à discuter. Il faut également lire des annales, mais il faut faire attention quand on les achète, tous les livres ne sont pas bons à prendre! Il vaut mieux lire exclusivement ceux qui sont conseillés par les profs et ne pas se disperser.

Marion, 21 ans, 1ère année d’Educateur spécialisé à l’IUT de Tourcoing

Le problème dans ma formation, c’est que les partiels arrivent dès la fin du stage. Donc on n’a pas le temps de réviser comme on le voudrait. Je conseille donc de s’y mettre à l’avance, même si ce n’est pas mon cas. Travailler dans l’urgence, ça veut dire des nuits blanches, et c’est assez difficile à gérer. Malheureusement, je n’ai pas le choix.

Grégory, 21 ans, en 3ème année de licence d’informatique à Lille 1

Je révise dans l’urgence, comme pas mal d’étudiants je crois. Pour la méthode, cela dépend des matières mais en général je ne fais pas de fiches et je ne lis pas d’annales. C’est au feeling. Après deux ans de prépa, j’avoue qu’à l’université je relâche un peu la pression et travaille moins.

Alexandre, 19 ans, en 1ère année de Licence de Biologie à Lille1

Mon conseil, et c’est celui que moi-même je n’applique pas, c’est de réviser tous les jours, de s’y prendre à l’avance. Moi, je vais plutôt réviser en groupe chez des amis ou alors à la bibliothèque. Tout y est à disposition pour compléter le cours. Quand je révise seul, je consulte des sites Internet qui ont été conseillés par les profs.

Aurélie, 20 ans, 2ème année de chirurgie dentaire à Lille 2

Moi je travaille dans l’urgence, mais à fond. Je préfère travailler seule, plutôt qu’à la BU où il y a toujours du monde et du bruit. Je relis les livres qu’on nous a donnés à la fac mais je ne fais pas de fiches : tout est si important, on ne peut pas faire d’impasses.

L’avis de l’expert

Pour le docteur Jean-Pierre MEAUX, neuropsychiatre, il est important d’établir un programme de travail. Une méthode efficace pour travailler mieux, mais aussi dans de meilleures conditions. « Dès lors que les choses sont ordonnées, ça permet de diminuer le stress. Si on se trouve avec une masse de révisions en l’espace de peu de temps, on a l’impression d’être pris de court, et complètement enfermé dans une situation impossible à gérer. » La préparation psychologique, donc, compte pour beaucoup, le stress étant un élément perturbateur important lors des révisions. Attention également à ne pas s’enfermer dans le travail. « Il faut s’accorder des moments de détente. Pour certains ce sera faire du sport, pour d’autres aller boire un verre avec des copains. Cette détente est nécessaire entre les moments où l’on se consacre entièrement à l’étude. » Pour les plus angoissés, ne pas hésiter à se mettre dans les conditions d’examen. Pour préparer un oral, par exemple, s’entrainer devant un miroir n’est pas inutile.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires